Connect with us

Vie pratique

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde. Cette semaine nous attirons aussi l’attention des élus pour promouvoir l’assurance Covid de la CFE, étonnamment méconnue !

Publié

on

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 164 millions de personnes contaminées

Plus de 3,4 millions de décès

Afrique

L’Afrique reste relativement épargnée par la pandémie, car même sous-estimés, le nombre de décès lié au Covid-19 est très bas. Sur le continent africain, ce sont principalement  les répercussions économiques de cette crise sanitaire mondiale qui inquiètent. Un sommet consacré à la relance des économies africaines s’est déroulé le 18 mai à Paris.

En Afrique du Sud, une troisième vague semble se dessiner, le nombre de cas recensé quotidiennement repart légèrement à la Hausse. Les autorités veulent faire en sorte que la campagne de vaccination deviennent plus efficace et plus rapide. Le variant indien à fait son apparition en Afrique du Sud, mais aussi il y a peu au Botswana voisin, où le nombre de personnes infectées augmente également. Le variant indien a été détecté dans plusieurs autres pays de la région : en Zambie, en République démocratique du Congo (RDC), en Ouganda, ou encore au Kenya.  Quant à la courbe épidémique, elle est en hausse en Érythrée, en Eswatini et en Angola. Des mesures restrictives sont toujours en place au Zimbabwe et au Malawi où la situation épidémique paraît stable.

En Tanzanie, pays où l’épidémie a été niée pendant de long mois, le résultat d’une enquête menée par un comité spécial de scientifiques mis en place par la nouvelle présidente, ainsi que l’arrivée des nouveaux variants dans les pays alentours, ont menés à la prise de mesures anti-covid à l’arrivée dans le pays, tests et quarantaine sont maintenant obligatoires.  Au Soudan du Sud, les statistiques établies par le ministère de la Santé montrent un fort ralentissement du nombre de nouveaux cas, mais les autorités exhortent à la prudence et au maintien du respect des gestes-barrières. En Egypte, le virus circule toujours activement, certains spécialistes redoutent une flambée de cas après les festivités de l’Aïd. L’Egypte souhaite vacciner rapidement sa population contre le Covid et en priorité les employés du tourisme, secteur essentiel à l’économie du pays.

Six pays d’Afrique n’ont pas débuté leur campagne de vaccination : la Tanzanie, l’Érythrée, le Burundi, la Centrafrique, le Tchad et le Burkina FasoEn Afrique de l’Ouest, il semble que la vaccination anti-Covid continue à connaître de nombreux détracteurs. En Côte d’Ivoireles autorités peinent à attirer la population dans les centres de vaccination. Au Sénégal, où les restrictions ont été levées, il semble que certains habitants de Dakar préfèrent doutent de l’existence de la pandémie, ce qui entraine un relâchement vis à vis des gestes barrières…

Après l’apparition d’un léger rebond de l’épidémie pendant le Ramadan, la situation épidémiologique  est à nouveau stable en Algérie, les services de réanimations sont pleins, sans être débordés. Les autorités ont annoncé le 16 mai, que le pays allait rouvrir partiellement ses frontières à partir du 1er juin, cette réouverture s’accompagnera d’un protocole sanitaire strict. Au Maroc, la situation épidémiologique  s’est nettement améliorée et la campagne de vaccination s’élargit progressivement à toute la population. Quelques cas du variant indien ont ont été détectés dans le Royaume. La Tunisie sort d’un confinement total mis en place du 9 au 16 mai (pendant la fin du Ramadan) et qui a donné lieu à un mouvement de contestation. Le système de santé est presque saturé, l’oxygène se fait rare.

Amériques

La courbe épidémique de la troisième vague de Covid-19 commence à décroître dans la plupart des provinces et territoires du Canada. La province de l’Ontario est quasiment la seule à connaître encore des hausses significatives du nombre des cas. Au Québec, même si la situation reste tendue, un plan de déconfinement graduel a été annoncé mardi dernier et les terrasses des restaurants pourront rouvrir dans la province à partir du 28 mai ! (Accompagné d’un protocole sanitaire). L’obligation du port du masque reste maintenue pour le moment et pourra être révisée seulement lorsque la majorité de la population aura reçu deux doses du vaccin. La campagne de vaccination est efficace et rapide, après un début hésitant et quelques ralentissements en approvisionnement au mois de février et mars, les livraisons des doses arrivent maintenant régulièrement. Le vaccin des laboratoires Pfizer-BioNTech a été autorisé pour les 12-15 ans.

Aux États-Unis, le nombre de cas et de décès est toujours à la baisse dans les 50 États du pays. Ce score n’avait pas été atteint depuis plus d’un an et ces bons résultats sont, semble-t-il, liés à la vaccination massive et rapide de la population. Comme au Canada le vaccin de Pfizer-BioNTech a été autorisé pour les 12-15 ans. Le port du masque, qui n’est déjà plus obligatoire à l’extérieur, ne le sera bientôt plus à l’intérieur pour les personnes vaccinées.

La situation reste stable au Mexique, la campagne de vaccination se poursuit sans hâte. Le variant indien a été détecté dans le pays.

La Guyane est de nouveau confinée pour deux semaines depuis le 14 mai, suite à la dégradation de la situation sanitaire sur le territoire.

En Amérique du Sud, le Brésil est toujours dans la tourmente d’une deuxième vague violente et meurtrière. Les hôpitaux sont débordés, manquent de tout et la vaccination piétine. L’Argentine enregistre des chiffres records de décès et de contaminations, les autorités tentent d’accélérer le programme de vaccination. En Colombie, la situation sanitaire est aussi très critique et s’accompagne d’une forte mobilisation sociale contre le gouvernement qui riposte plutôt violemment. L’économie du pays s’est fortement détériorée pendant la pandémie et le déclencheur de ces manifestations est une nouvelle réforme fiscale jugée injuste par les classes moyennes et les classes les plus pauvres. Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans les pays de cette région du monde.

Asie

L’Inde continue à faire face à une crise sanitaire terrible. Partout dans le pays, les hôpitaux sont submergés par les cas de Covid-19, les personnels soignants sont à bout de force, l’oxygène et les médicaments manquent. Dans ce contexte déjà extrêmement difficile, le Nord-Ouest du pays a été frappé par un cyclone dévastateur, des milliers de personnes ont été évacuées et la campagne de vaccination a dû être suspendue dans plusieurs villes, pendant plusieurs jours. Les systèmes de santé sont également mis à rude épreuve dans des pays proches de l’Inde comme le Népal, le Sri Lanka et les Maldives. À Singapour aussi, face à une augmentation des cas, les autorités ont imposé de nouvelles restrictions, dont la fermeture des écoles.

En Indonésie, malgré la tentative d’interdire, pour cause d’épidémie,  la coutume qui consiste à retourner dans son village natal pour les fêtes de l’Aïd, beaucoup ont quitté la ville, ce qui fait craindre une flambée des cas dans les jours à venir. Des tests négatifs au Covid-19 sont désormais obligatoires pour entrer à Jakarta, la capitale. Part ailleurs, l’Indonésie suspend temporairement l’utilisation d’un lot du vaccin d’AstraZeneca après le décès d’un jeune homme ayant reçu une injection. Ce lot avait été livré en Indonésie en avril dans le cadre du programme Covax. Aux Philippines, même si la situation dans les hôpitaux reste tendue, les chiffres sont à la baisse et les mesures restrictives sont allégées à Manille et ses environs depuis le 15 mai, afin de permettre de rouvrir progressivement l’économie. À Taïwan par contre, le niveau d’alerte au Covid-19 a été relevé le 19 mai pour l’ensemble de l’île face à une flambée d’infections. Des vaccins d’AstraZeneca sont arrivés le même jour, livrés par Covax.

Alors que la propagation du virus ralentit fortement au Cambodge, des mesures sont prises au Vietnam, qui subit une vague de contamination plus importante que les autres, sans doute à cause du variant indien. De fortes hausses du nombre de cas sont aussi constatées en Thaïlande, au Laos ainsi qu’en Malaisie, où il est impossible de se déplacer d’une région à l’autre.

En Corée du Sud, la situation face à la pandémie ne s’aggrave pas davantage, mais le variant indien inquiète et la campagne de vaccination fonctionne au ralenti du fait d’une pénurie de doses. Au Japon, le nombre de cas reste en hausse et l’état d’urgence sanitaire a été étendu à 3 départements supplémentaires. Le pays, plutôt épargné jusqu’à il y a quelques semaines, n’a pas fait de l’acquisition de vaccins sa priorité et la campagne de vaccination s’en ressent. Des sondages montrent que de plus en plus de japonais sont opposés à la tenue des jeux Olympiques dans ce contexte sanitaire.

Le Pakistan qui a pris des mesures face au Covid-19 et surveillé de près ses frontières avec l’Inde voit le nombre de cas répertoriés baisser sur son territoire. En Iran, ainsi qu’en Irak les chiffres dévoilés annoncent également une stabilisation, voir une décroissance du nombre de cas de contaminations. En Arabie saoudite, la vaccination anti Covid-19 sera obligatoire à partir du 1er août pour accéder à de nombreux lieux publics ou privés ainsi que pour l’utilisation des transports en commun. Le pays a  levé l’interdiction des voyages à l’étranger, en vigueur depuis plus d’un an, pour ses citoyens vaccinés.  En Turquieles cas de Covid-19 sont en baisse.

Europe

Au Royaume-Uni, les lieux culturels et les stades rouvrent et les anglais peuvent  investir l’intérieur des pubs ou des restaurants. Bref, la vie reprend. Seul le variant indien jette une ombre sur ce tableau agréable… En Suissela vaccination tourne à plein régime dans tous les cantons. Le Conseil fédéral a fixé le cadre de l’utilisation du futur certificat Covid. Les premiers certificats seront délivrés le 7 juin et ouvriront l’accès aux grandes manifestations, aux discothèques et aux clubs, etc. Mais son utilisation ne touchera pas à tout ce qui concerne la vie quotidienne, les droits fondamentaux, les services publics, magasins, bureaux, écoles, manifestations privées ou religieuses. 

En France le déconfinement commence. Depuis hier, 19 mai, le couvre-feu est repoussé à 21h, les commerces non essentiels ont rouvert et les terrasses des cafés et restaurants peuvent à nouveau recevoir leurs clients. Depuis le 17 mai, le Portugal autorise à nouveau les séjours touristiques, la Grèce annonce la levée de toutes les mesures sanitaires. Désormais, les visiteurs doivent présenter uniquement un certificat de vaccination ou un test PCR négatif pour entrer sur le territoire. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

L’Australie n’a pratiquement plus de cas sur son territoire, les seuls cas signalés dernièrement sont toujours des voyageurs arrivant de l’étranger (les dernières personnes testés positives à leur arrivée en Australie étaient d’ailleurs toutes entièrement vaccinées…). Le bruit court que les Australiens pourraient un jour avoir besoin d’un passeport de vaccination pour traverser les frontières entre État… En Nouvelle-Zélande, la pandémie n’est plus qu’un souvenir.

Pourquoi ce silence sur les offres d’assurance pour le Covid de la CFE ?

L’absence de communication – sur instruction de Alain-Pierre Mignon, le Président de la CFE – pour promouvoir les excellentes offres Covid élaborées par les experts de Rubelles a des conséquences catastrophiques pour nos compatriotes en difficulté en Amériques latine, en Afrique, au Moyen-Orient, en Inde et aujourd’hui dans les pays de l’ASEAN où la propagation du virus s’accélère depuis plusieurs semaines.

Ces Français, isolés, en majorité sans assurance santé, ne connaissent pas l’existence de ces dispositifs exceptionnels qui permettent d’être couvert en cas de Covid pour une prime à partir de 25€ par mois pour les jeunes de moins de 30 ans.

Nous lançons un cri d’alarme à tous les candidats aux élections de l’AFE hors Europe et à tous les parlementaires afin qu’ils relaient cette information dans les courriers et messages qu’ils adressent à leurs électeurs. Ceci pour les convaincre de consulter le site www.cfe.org afin qu’ils s’assurent pour faire face à cette pandémie dont les conséquences pourraient être gravissimes dans les pays du Sud dans lesquels ils résident.

Jean-Pierre Pont, Directeur de la Publication

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Advertisement

Newsletter

Populaire