Connect with us

Actualités

Incertitudes dans le ciel européen

Chaos et attente interminable à l’aéroport Londres-Heathrow ces derniers jours. Le personnel de la compagnie aérienne British Airways prévoit un mouvement de grève durant les vacances d’été. D’autres aéroports européens sont aussi impactés par des revendications sectorielles.

Publié

on

Incertitudes dans le ciel européen

Chez British Airways, les mouvements sociaux se multiplient à Heathrow et les membres du personnel d’enregistrement et au sol réclament le rétablissement de leurs salaires pré-pandémie, refusant ainsi le bonus unique de 10% proposé par la compagnie. Les salariés en colère exigent de meilleures conditions de travail et un salaire qui prenne en compte la hausse du coût de la vie.

De son côté, le gouvernement britannique a dévoilé un plan en 22 points pour aider à résoudre cette crise du personnel aéroportuaire, et ainsi éviter que les grèves ne se prolongent tout au long de la période des vacances d’été. Il suggère notamment aux compagnies aériennes et aux aéroports de fixer des calendriers réalistes qui s’adaptent à la hausse des prévisions de passagers et encourage d’urgence le recrutement de personnel.

Pénuries de personnel

Les autres aéroports européens ne sont pas épargnés non plus. Vendredi 1er juillet, un mouvement de grève du personnel à l’aéroport Roissy-CDG a perturbé le trafic aérien, entraînant l’annulation de 10% des vols au départ de l’aéroport. Au Pays-Bas, en Allemagne, en Espagne, et même outre-Atlantique, aux États-Unis, les voyageurs font la queue à l’extérieur des aéroports pendant des heures, tandis que les bagages s’entassent dans les terminaux, et que les vols sont annulés un à un.

Le problème majeur est le manque de personnel. Durant la pandémie, les voyages en avion ont considérablement chuté, entraînant la mise au chômage technique des employés de compagnies aériennes, y compris les pilotes et les membres d’équipage. Beaucoup ont même pris leur retraite plus tôt, tandis que les compagnies aériennes tentaient de réduire leurs coûts par tous les moyens. Mais après le déploiement de la vaccination, les voyageurs ont petit à petit fréquenté à nouveau les aéroports et la demande de réservations s’est accrue. Les compagnies aériennes ont du mal à suivre cette cadence effrénée, et désormais, elles qui avaient licencié en masse pendant la pandémie peinent à recruter alors que la pénurie de personnel persiste.

Continue Reading
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Newsletter

Populaire